Le racisme, mon laxatif préféré !

Bonjou à vous tous, mes fwewe!

Bon, en partant, je ne suis plus responsable de mes paroles à partir de… « drette là » !

Le racisme… Un bien grand mot qu’on utilise trop souvent à tort et à travers ! Parce que selon moi, la majorité du temps, c’est plutôt de l’ignorance, de la peur, de l’intolérance ou un criss de petit cerveau ! Moi aussi, y m’arrive de lancer un : « Les tabarnack d’indiens, ça paye pas de taxes… » Mais bon, si on va au fond du problème, est-ce l’indien le problème ou mon putain de gouvernement qui met pas ses culottes ? Ok ok, je m’écarte du sujet…

Soyons clair, je suis un 50/50. Pour ceux qui sont moins vites, ça veut dire que je suis mulâtre. En bon français, ça revient à dire qu’ici, je suis un putain de nègre, et qu’en Afrique, je suis un putain de blanc. Et croyez-le ou non, ca peut bel et bien causer un problème d’indentité. Aussi con que ça puisse avoir l’air, on finit par se demander ou est notre vraie place, si place il y a… Mais bon, moi j’ai réglé cette question, je suis un habitant de la planète terre, point à la ligne !(Habitant dans tous les sens du mot !! Vous devriez me voir avec des bottes d’eau… c’est quelque chose !)

Je pourrais vous parler des casiers au secondaire… leur solidité incomparable, que je connais après y avoir été accoté plus d’une fois par de petits « wanabe facho » qui, rencontrés 10 ans plus tard, s’excusent avec honte et regret… Et c’est un peu là où je veux en venir. Des connards qui font des erreurs, il va toujours y en avoir, mais est-ce que ça vet dire qu’ils sont racistes ? Je ne crois pas…

Je pourrais aussi vous conter la fois où un chauffeur d’autobus a fait semblant de ne pas nous entendre, ma mère et moi, pour nous débarquer à deux arrêts plus loin… Pas si pire, vous direz, mais combien imbécile ! Des histoires comme celle-là, et des pires même, je pourrais vous en conter des tas… Alors je fais quoi ? Je deviens fou !?! Je joue la victime ? Non… je me retourne de bord et je me rends compte que ça m’est arrivé autant de fois avec des noirs, des jaunes, des arabes, des roux même !!! Des connards, ça n’a pas de nationalité… Ça n’a qu’un nom ! Des connards ! Vous voulez quelque chose d’encore plus drôle que de vrais racistes ? Le raciste à temps partiel… Lui, pour être con, il est con ! Écoute du Bob Marley dans sa bagnole, bouffe au resto grec 4 fois semaine, sort avec une asiatique (ok, je pousse un peu), mais devant ses copains, il chiâle contre les sales nègres voleurs de job ! Mais je m’en fais pas. Si c’est que ça, je me dit qu’au moins ici, j’ai aucune bombe qui me pète à la gueule, aucune machette qui tente de me décapiter… juste quelques cons et leur grandes gueules !

Et maintenant, la cerise sur le sundae… Mais pour celle-là, faut être fait fort ! En fait, c’est la phrase qui me donne le plus de frissons. La phrase qui fait sortir l’assassin en vous ! (pas de panique, celui qui était en moi s’est poussé il y a longtemps) Elle se dit comme suit : -toé, he l’gros, t’es pas comme un vrai nègre ! (ça veut dire quoi ? que je pue pas pis que j’ai une p’tite graine ?) Ça, c’est la phrase typique du gars qui viens de lâcher un « moi les osti de nègres !! » et qui s’aperçoit que je suis droit dans sa face ! Ce que le mec oublie, c’est qu’il insulte la moitié de qui je suis, et dont je suis très fier ! Il insulte ma mère, mes oncles, mes cousins, je continue ???

Tout ceci pour en venir à quoi ? Je sais plus trop… Je me parlais un peu à moi-même… J’aime me rapeller que dans le fond, le monde est pas si pire ! Et que si on regarde ça de haut, à l’exception près, la majorité des situations n’ont absolument aucun rapport avec la couleur, la religion, le sexe même ! Tout simplement quelques connards qui errent… Et si on arrêtait seulement de leur donner cette attention dont ils ont tant besoin, ça changerait peut-être un peu les choses. 

          Alow, mes fwewes et mes frères, allez en paix!

                             

2 réflexions au sujet de “Le racisme, mon laxatif préféré !”

  1. Je crois que tout le monde est un peu raciste. Raciste envers ce qui est différent de nous et surtout que l’on ne comprends pas ou que l’on ne se donne pas la peine de comprendre car il est plus facile d’attaquer un putain de musulmans ou de nègres, que de se dire, je suis un putain de blanc !!! Moi, il m’est arrivée d’être une putain de française !!!
    Par contre c’est vrai je ne m’etais jamais posée la question de « la place » d’un mulâtre. Comment trouvez sa place ? J’espère que tu l’as trouvé.

  2. Voilà ou mes errances nocturnes me mènent. A force de chercher de la doc sur le programme du NSDAP, on en vient à trouver la perle rare. Bravo ! Que ce soit fait avec le coeur fantasiste ou les couilles qui prennent un fameux complexe de supériorité face à cette masse infâme, c’est tellement bien ficelé et tellement réaliste que je pense y avoir trouvé mon compte.

    J’ai souvent dit que le racisme n’était pas une idéologie mais un diagnostic, les symptômes sensiblement similaires à ceux de la connerie. Vous venez de le démontrer avec brio.

    Encore une fois, mes respects et félicitations.

Laisser un commentaire